Accueil  >  Les infractions   >  Repasser le permis suite à une invalidation

Repasser le permis suite à une invalidation

Passer de nouveau son permis rendu invalide

Alors que douze points semblent difficiles à perdre, il n’en est malheureusement pas ainsi dans la vie de tous les jours. Quelques infractions suffisent pour rendre votre permis invalide, et ce, en très peu de temps. Toutes les catégories de permis sont touchées, votre solde est désormais à zéro. La différence avec une suspension de permis réside dans le fait que le retrait soit temporaire. Une annulation, elle, est une décision de la justice qui vous juge incapable de conduire. Lors d’une invalidation du permis, vous retrouvez les joies de la route après six mois sans conduite. Votre interdiction de conduire vous est notifiée par lettre recommandée avec accusé de réception. Vous n’avez que dix jours pour rendre votre permis à la préfecture de votre domicile. C’est à partir de cette date que votre invalidation deviendra effective. Selon la raison pour laquelle votre permis est invalidé, vous n’aurez que le code à repasser. En fonction de certaines conditions, vous devrez passer à nouveau l’examen complet.

 

Dans le cas du permis probatoire

Si votre permis probatoire est annulé, cela veut dire que vous avez perdu vos six points. En une fois ? En plusieurs fois ? D’une manière ou d’une autre, vous ne pouvez pas suivre de stage de récupération de points et votre interdiction dure six mois obligatoirement, de la même façon que pour les permis définitifs. Le délai est terminé ? Vous pouvez repasser votre code et votre conduite et les tests psychotechniques, de même que la visite médicale restent obligatoires pour accéder à la totalité des épreuves du permis de conduire. Les frais d’examen sont tous à votre charge. Vous pouvez déposer votre dossier, ainsi que votre demande d’examens médicaux un mois avant la fin de votre interdiction de conduire, c’est-à-dire dans le courant du cinquième mois. Par contre, si la totalité de vos points vous était supprimée une seconde fois au cours des cinq ans suivant la première invalidation, alors vous n’aurez plus qu’à prendre votre mal en patience et attendre un an avant de pouvoir repasser votre permis de conduire !

 

Dans le cas du permis 12 points

Vous avez perdu tous vos points permis ? Là aussi, l’interdiction de conduire dure six mois, à la fin desquels vous pouvez récupérer votre permis. Cependant, vous pourrez conduire, oui, mais dans votre cas, vous devez repasser uniquement le code. Pour cela, vous êtes soumis à deux conditions, celle d’être certain que votre invalidation ne dépasse pas six mois. La deuxième est de respecter une date de trois mois après la fin de votre invalidation pour vous réinscrire à l’examen. Pour un permis invalidé durant douze mois et plus, le code et la conduite sont à passer à nouveau, après validation des tests psychotechniques et visite médicale. Au bout d’une seconde fois d’invalidation de permis dans les cinq ans suivant la date de votre récupération de permis, alors vous n’aurez plus qu’à attendre douze mois pour le repasser. Tous les frais qui découlent de cette (ou ces) invalidation(s) et du repassage de votre examen sont à votre charge.

Notons quand même que ce « nouveau » permis vous donne droit à six points et plus à douze, comme vous aviez précédemment. Cette mesure est mise en place depuis mars 2004. Toutes ces dispositions fonctionnent très bien, puisque les statistiques démontrent une nette réduction des accidents de la route. Cela dit, lorsque vous passez votre permis, il est préférable de conserver tous ces points, que ce soit pour soi-même que pour autrui. Enfreindre la loi n’apporte jamais de joie, mais plutôt des peines !


Commentaires

  =     (Merci de recopier le résultat de l'addition)
  

Derniers commentaires


Warning: mysqli_num_rows() expects parameter 1 to be mysqli_result, boolean given in /var/www/brittexservices.com/www/list.php on line 155
Aucun commentaire pour le moment.