Accueil  >  Les stages de récupération de points   >  Stages obligatoires

Stages obligatoires

Vous êtes jeune conducteur et vous venez de réussir votre permis ? Vous êtes donc en période probatoire, ce qui implique qu’à la moindre faute qui vous enlève trois points sur votre permis, vous êtes obligé de faire un stage de sensibilisation à la sécurité routière. La lettre 48N va vous être envoyée en LRAR (Lettre recommandée avec accusé de réception). Sur ce courrier, le nombre de points enlevé est spécifié, de même que le type d’infraction que vous avez commis. Il vous sera aussi notifié l’obligation d’effectuer un stage de rattrapage de points (ou stage de sensibilisation à la sécurité routière) dans les mois suivant la réception de la lettre 48N.


La démarche à suivre

Vous ne regagnez pas des points comme ça, sans rien faire. Il vous faut suivre un stage de récupération de points. Quatre points maximum vous seront rajoutés sur votre permis. Après, cela dépend de votre nombre de points restants, de la manière dont vous avez eu le permis (conduite accompagnée ou non) et le nombre d’années de conduite. Le jour de commencement de votre stage, vous n’oublierez pas de prendre avec vous un relevé intégral de points ou la lettre 48N que vous avez préalablement reçue. Ce stage, alors que vous êtes toujours en période probatoire, est donc une obligation. Il n’est pas question d’essayer de passer à côté. Vous perdez votre temps car, non seulement vous risquez une amende de 135 euro mais, en plus, vous aurez une suspension de permis. Au-delà de ces sanctions, le stage de rattrapage de points reste une obligation non négociable.
Vous vous sentez soulagé parce que vos deux jours de formation sont terminés ? Vous avez raison, puisque vous venez d’obtenir votre attestation de suivi au stage de sensibilisation à la sécurité routière. Vous allez pouvoir récupérer des points et, en plus, vous faire rembourser l’amende que vous avez payée lors de votre infraction. Pour arriver à vos fins, il est indispensable que votre formateur vous donne un formulaire de demande de remboursement de l’amende.
Que vous effectuiez un stage volontaire ou obligatoire, la marche à suivre pour s’inscrire est identique dans les deux cas.


Un remboursement de l’amende en permis probatoire

Si votre l’organisme ne vous remet pas le formulaire de demande de remboursement de l’amende, n’hésitez pas à le demander. Sans lui, vous ne pourrez pas vous faire rembourser votre contravention. Pourquoi ? Parce qu’il faut une preuve que vous avez bien été en formation pendant ces deux jours. Le Trésor Public vous réclamera cet imprimé. Vous avez tous les papiers en main ? Il est temps maintenant d’écrire au Trésor Public. Dépêchez-vous car vous n’avez que quinze jours pour formuler votre demande. Passé ce délai, vos points seront quand même sur votre permis, mais le paiement de votre amende ne pourra plus vous être restitué. Rassemblez votre formulaire de demande de remboursement de votre amende, votre preuve de paiement de celle-ci, votre lettre 48N, votre attestation de présence en stage de récupération de points et le tour est joué.

Rien n’est simple lorsque l’on est jeune conducteur. Il faut faire attention à tout, surtout au niveau du respect du code de la route. Les gendarmes, au vu des statistiques données sur les accidents, ne vous feront pas de cadeau. Vous serez verbalisé, comme un conducteur confirmé. Alors, ne vous posez pas de questions, ne faites pas le malin au volant, mais conduisez naturellement. Vous n’aurez pas de mauvaises surprises et votre période probatoire se passera sans difficulté. Gardez bien précieusement vos points. Au départ, n’en ayant pas beaucoup, ce serait dommage de les perdre !


Commentaires

  =     (Merci de recopier le résultat de l'addition)
  

Derniers commentaires


Warning: mysqli_num_rows() expects parameter 1 to be mysqli_result, boolean given in /var/www/brittexservices.com/www/list.php on line 155
Aucun commentaire pour le moment.